Fabriquer soi-même une piscine naturelle et écologique

Comparativement aux piscines conventionnelles, la piscine naturelle offre une meilleure alternative de durabilité et d’écologie. Elle ressemble généralement à un étang naturel ou à quelque chose de plus décoratif.

Quels que soient vos goûts, une piscine naturelle ne sera sûrement pas de trop lors des chaudes soirées d’été. Elle contribuera à ajouter une touche particulièrement distinguée à votre maison.

Calculez les dimensions de votre piscine

La principale différence entre une piscine naturelle et une piscine traditionnelle est que la première dispose d’une zone supplémentaire réservée à la végétation, qui sert de filtre à eau. La zone de baignade et la zone de végétation doivent être de taille à peu près égale afin que les plantes puissent filtrer l’eau efficacement.

Les paysagistes professionnels recommandent de combiner les piscines naturelles avec une végétation luxuriante dans le jardin, car elles se complètent très bien. De plus, comme les piscines naturelles ne nécessitent pas de margelles ou de bordures pavées, la transition entre le jardin et la piscine se fait en douceur.

Choisissez le bon emplacement pour votre piscine naturelle

Lorsque vous choisissez l’emplacement de votre piscine naturelle, il est important de tenir compte non seulement des souhaits des membres de la famille, de vos propres goûts esthétiques, mais aussi de certaines des principales caractéristiques propres à votre environnement :

  • l’emplacement des grandes plantes ;
  • le type de sol ;
  • la direction du vent ;
  • la déclivité du terrain.

Les piscines ne doivent pas être construites à proximité de grands arbres, notamment les peupliers, les saules ou les châtaigniers. En période de sécheresse, leurs racines poussent vers l’eau et peuvent endommager l’étanchéité de la piscine.

Enlever les feuilles tous les jours peut être un travail fastidieux. Si elles sont laissées dans l’eau, elles se décomposent et contribuent au développement rapide des algues vertes.

construire-piscine-naturelle

Choisissez la forme

Il peut être très tentant de recréer une superbe photo de la piscine de vos rêves. En construisant votre piscine naturelle, se retrouver avec quelque chose qui sort de l’ordinaire pourrait vous compliquer la vie.

Une piscine de forme complexe est beaucoup plus difficile à nettoyer et à entretenir. Vous devez calculer très précisément la position optimale des filtres, leur alimentation électrique et continuer à acheter des réactifs supplémentaires.

Le nombre de problèmes que vous rencontrerez dépendra de la forme que vous choisirez. Selon les experts du secteur, les meilleures formes pour une piscine sont rectangulaires, carrées et ovales.

Configurez votre piscine écologique

Un bassin artificiel, ou éco-piscine, est composé de plusieurs zones distinctes. Elles fonctionnent ensemble pour maintenir l’eau propre de manière naturelle et sans produits chimiques.

  • Zone de filtration (décantation) ;
  • Zone de régénération (zone de purification du biotope ou zone de nettoyage des micro-organismes) ;
  • Zone d’oxygénation (il peut s’agir d’un courant, d’une chute d’eau ou d’un seul jet d’eau) ;
  • Zone de baignade.

Les principes de fonctionnement et de nettoyage d’une piscine naturelle sont à la fois simples et complexes. Le réservoir est composé de deux zones : profonde et peu profonde.

La différence de profondeur varie généralement de 30 cm à 2 m. La zone profonde est destinée à la baignade, tandis que la zone peu profonde épure l’eau et devient un élément décoratif. Cette dernière contient généralement un grand nombre de plantes. Cette zone est un jardin d’eau, que l’on appelle aussi zone de régénération ou « plateau ».

Les plantes se nourrissent des matières organiques qui tombent dans le bassin et contribuent à purifier l’eau. La gamme de végétation est sélectionnée spécifiquement pour contrôler la prolifération d’algues nuisibles.

L’eau est nettoyée par l’interaction des systèmes de plantes aquatiques, ainsi que du phytoplancton et du zooplancton. Elle circule grâce au système de filtration simplifié.

Creusez et fortifiez

Lorsque vous êtes prêt à commencer la construction

  • délimitez la zone de la piscine
  • enlevez la terre et mettez-la de côté
  • commencez par creuser le contour approximatif du trou
  • alignez les parois

Couvrez également les bords du trou avec des planches pour créer une allée ; cela empêchera le sol autour des bords de se tasser.

Au fond du trou, posez un revêtement d’argile et faites un tracé précis. Utilisez une roue de mesure pour vérifier les dimensions du trou. Enfin, utilisez la meuleuse pour couper les tiges de valve à la taille souhaitée.

À environ 5 cm du haut du fossé, enfoncez les barres d’armature autour, à intervalles de 30 cm. Fixez les raccords avec du fil de fer et serrez-les avec des pinces.

Disposez le système de plomberie en utilisant la conception pour la purification et la collecte de l’eau.

fabriquer-piscine-naturelle-et-ecologique

Préparer le sol de votre piscine naturelle

Préparez le mortier, mélangez le ciment et le sable, puis ajoutez le gravier et l’eau, et remuez le mélange dans la bétonnière. Si vous n’avez pas de bétonnière, préparez le mélange manuellement. Les proportions requises pour la fabrication du mortier de béton sont les suivantes :

  • 1 part de ciment ;
  • 3 parts de sable ;
  • 4 parts de gravier .

Une fois qu’il est prêt, versez le mélange de béton au fond du trou, lissez-le, fermez-le et laissez-le sécher pendant au moins 12 à 14 heures.

Remarque

Pendant le bétonnage, n’oubliez pas de construire une petite pente pour que l’eau se dirige vers une zone spécifique. Cette étape supplémentaire permettra d’évacuer l’eau par la pompe.

Pendant que la coque en béton du fond sèche, vous pouvez commencer à fabriquer les panneaux du coffrage.

Coupez les planches et n’oubliez pas qu’une fois celles-ci installées, il doit y avoir un espace d’au moins 13 cm entre les murs et le coffrage.

Installez les parois de votre piscine naturelle

Avant d’installer le coffrage, placez le matériau de couverture sur le fond de la coque en béton, et recouvrez-le de panneaux afin de ne pas limiter l’installation du coffrage.

  • Placez les panneaux de coffrage à l’intérieur et joignez-les les uns aux autres ;
  • Préparez une solution de mortier dans les mêmes proportions que celles que vous avez mélangées pour le béton du fond de la piscine ;
  • Posez le béton par couches de 15 à 20 cm et comprimez chaque couche.

Retirez le coffrage, lissez les parois de la piscine et finissez la surface de fond avec une couche de verre liquide. Vous pouvez également choisir de finir les parois avec du carrelage.

Filtrez l’eau de façon naturelle

Dans un bassin artificiel ou un bassin naturel basé sur un filtre biologique, vous devez recréer le processus naturel. Ce processus permet de maintenir un milieu aquatique équilibré. Pour cela, vous devez appliquer les principes de traitement de l’eau des lacs naturels.

Une piscine écologique fonctionne grâce à l’échange constant entre les couches d’eau supérieures et inférieures, qui est provoqué par les différences de température dans les grands bassins, et par la filtration forcée dans les petits.

Grâce à ce processus, l’eau passe uniformément à travers le biofiltre, éliminant toute impureté et enrichissant l’eau en nutriments.

Pensez à un système de filtration mécanique

Dans les lacs, l’eau est nettoyée et filtrée par un filtre biologique. Cependant, pour que l’eau soit maintenue dans les meilleures conditions possibles, les feuilles sèches, les résidus d’herbe et autres contaminants doivent être rapidement éliminés de la surface de l’eau.

Pour y parvenir, vous devez utiliser un système de filtration mécanique afin que le biofiltre ne soit pas submergé par cette charge supplémentaire inutile.

Dans le processus de nettoyage, la filtration mécanique représente 20 % de la filtration totale. Sa tâche principale consiste à extraire de l’eau les grosses particules en suspension.

Pensez à un système de filtration biologique

Elle représente 80% de la filtration totale. La zone peu profonde, qui est la zone de régénération, est peuplée de micro-organismes et de plantes aquatiques qui servent à filtrer l’eau.

Ainsi, l’eau est nettoyée et l’équilibre naturel nécessaire est maintenu. C’est ce qui distingue les piscines naturelles des piscines traitées au chlore.

Le plus important est d’extraire l’azote et les composés azotés des métaux lourds comme le

  • NH4 ;
  • NH3 ;
  • PO4 ;
  • NO3 ;
  • NO2 ;
  • Fe2O.

Des plantes et des micro-organismes spécialement sélectionnés maintiendront le système hydrochimique régulier.

Utiliser des matériaux écologiques

Lors de la fabrication de votre piscine, vous devez privilégier les matériaux écologiques et naturels. Vous pouvez ainsi opter pour des cascades d’eau ou des pierres naturelles.

Les cascades serviront à faire une chute ou une descente. Les pierres naturelles et les plantes, quant à elles, serviront  pour la décoration.

piscine-naturelle-faire-soi-meme

Entretenir

Les piscines naturelles sont généralement beaucoup plus rentables, faciles à entretenir, et donc beaucoup plus économiques que leurs homologues traditionnelles. Elles ne nécessitent pas une surveillance constante pour vérifier l’état du filtre. Elles nécessitent simplement des traitements annuels pour maintenir les plantes en bonne santé.